Le marketing auditif

Les professionnels du marketing ce sont rendu compte que l’ouie est importante sur un point de vente mais également pour un produit, d’autant plus qu’il est perçue inconsciemment par le consommateur.

Le marketing sonore personnalise la marque : un jingle, une voix, … doivent permettre de se différencier face à la concurrence, comme le son d’un produit permettra de se différencier des autres et de renseigner le consommateur sur ses qualités. De même, Les constructeurs automobiles jouent de l’ouie afin d’optimiser les ventes de leur voiture. Par exemple, le bruit d’une portière de luxe doit être franc et sourd.

L’utilisation de la musique dans un point de vente n’est pas récent, plusieurs études démontrent que la musique influe sur le comportement du consommateur. Une musique dynamique stressera le client tandis qu’une musique douce ralentira la marche.

Le secteur de l’électroménager travaille aussi sur le marketing auditif. Les fabricants se démarquent de la concurrence grâce au sons de leurs boutons, nous avons également LG qui a lancé une machine à laver ultra silencieuse grâce à un système Direct Drive.

Le marketing sonore permet donc de se différencier plus facilement, ce qui est particulièrement important face à l’explosion de l’offre.

Publicités

Le marketing gustatif

Le marketing gustatif est peu être le plus difficile à mettre en place, donc le moins développé ! Certains produits ne sont pas adaptés à ce type de marketing, comme la microinformatique. Il est impossible pour un fabriquant de jouer sur le goût pour vanter la capacité d’un microprocesseur. Néanmoins, l’objectif sera le même, à savoir, vanter la qualité du produit.

Ce type de marketing concerne principalement les produits alimentaires car il est plus facile à mettre en œuvre, en faisant des animations de dégustation. Mais les marqueteurs et les distributeurs essayent de l’associer au maximum à des produits non alimentaires comme le dentifrice ou le rouge à lèvre. Décathlon, par exemple, va jusqu’à mettre ajouter un goût artificiel à des produits comme le tuba pour la plongée.

Le marketing du goût est indissociable du marketing olfactif. Notre perception des saveurs dépend du parfum et des arômes véhiculés par les aliments. Le goût est une affaire de saveur mais aussi d’odeur.

Le marketing Olfactif

Les odeurs des fraises fraîches dans un rayon de grande surface ne vous donnent-elles pas envie d’acheter la barquette ? Et pourtant arrivé chez vous, lorsque que vous ouvrez votre réfrigérateur, l’odeur diffusée est loin de ressembler à cette même odeur du rayon fruits et légumes de votre magasin préféré !

Rassurez vous c’est dans la nature de l’homme d’être sensible aux différentes odeurs. Il est capable de différencier 4000 parfums différents d’ailleurs les nourrissons perçoivent les odeurs avant même de reconnaître leur mère. C’est pourquoi, les distributeurs ont commencé à exploiter le filon du marketing olfactif. On peut citer l’exemple de l’enseigne E.Leclerc qui diffuse de l’air iodé dans son rayon « Poissonnerie » pour rappeler l’air du large et des parfums de produits de saison au niveau des « Fruits et Légumes ».

Le marketing olfactif est incontournable dans un point de vente. Il est clair qu’un point de vente qui sent la serpillière trempée ne vous donne pas envie de flâner.

C’est pourquoi les distributeurs exploitent le marketing olfactif en diffusant des odeurs positives afin de sensibiliser d’avantage le consommateur face aux produits qui y sont vendus.

Le marketing sensoriel

Le marketing sensoriel, comme son nom l’indique, touche nos 5 sens. Il y a le marketing visuel, sonore, olfactif, gustatif, tactile.
Le marketing visuel fut le premier des 5 sens à être utilisé. C’est le sens le plus stimulé dans la vie courante. L’être humain a depuis toujours un besoin naturel d’esthétisme, de « beau ». C’est la société de consommation qui a développé cette culture au travers des publicités, du mannequina.

La vue est la premier contact avec le consommateur. C’est pourquoi le marketing visuel demande une attention particulière et est valorisé par l’ensemble des entreprises, suivie de très près par le marketing olfactif. Le marketing visuel joue un rôle important au moment de l’acte d’achat. Le choix des matières, des formes, des odeurs pour un produit ou
un point de vente va être déterminant et va provoquer une réaction chez le consommateur qui influencera sa perception.