Il critique EasyJet sur Twitter et se voit refuser l’embarquement

Clipped from: http://www.presse-citron.net/il-critique-easyjet-sur-twitter-et-se-voit-refuser-lembarquement

Menacé de rater sa correspondance à cause de 90 minutes de retard sur un vol EasyJet Glasgow-Londres, il va envoyer un tweet de critique. Une hôtesse le fera sortir de la queue : lui refusant l’embarquement à cause de ce tweet. La scène se déroule à l’aéroport de Glasgow. Un vol EasyJet à destination de Londres est annoncé avec 90 minutes de retard. De nombreuses personnes s’inquiètent alors de manquer leurs correspondances et notamment un soldat qui doit se rendre à Portsmouth. Le personnel EasyJet sur place explique que la compagnie n’est pas responsable de la suite du voyage des passagers et qu’ils ne pouvaient rien faire pour eux.

 

Le tweet de trop

Mark Leiser, un universitaire préparant un doctorat en droit, décide alors de tweeter son mécontentement pour mettre la pression sur la compagnie en racontant cet épisode dans un message de moins de 140 caractères : « Flight delayed 90min. Soldier going to miss last connection & @easyjet refusing to help pay for him to get to Portsmouth. Get right into em! »

A première vue, le tweet n’avait eu aucun impact et l’embarquement commence sur le vol à destination de Londres. Une hôtesse s’approcha alors de Mark Leiser pour lui demander de sortir de la queue. Elle lui expliqua alors qu’il ne serait pas autorisé à monter à bord à cause du tweet qu’il avait envoyé.

Le manager présent à ce moment demanda à l’hôtesse de vérifier si l’élément perturbateur avait un bagage déjà à bord. Il expliquera à Mr Leiser qu’il devrait savoir qu’il ne pourrait pas envoyer un tel tweet et espérer monter sur ce vol.

Mark expliquera alors qu’il ne s’agissait pas d’une menace mais d’une critique. Qu’il s’agit d’une question de liberté d’expression.

Le manager lui demandera s’il est une sorte d’avocat et Mark sortira sa carte prouvant être un universitaire en droit.

A ce moment, l’ensemble des passagers était déjà à bord et on l’autorisa à se joindre aux autres.

Le lendemain matin, le compte @easyJet viendra s’excuser auprès de Mark Leiser pour lui expliquer être désolé d’apprendre cet incident et qu’aucun passagers ne pouvaient se voir refuser l’embarquement pour des commentaires sur les réseaux sociaux.

La compagnie aérienne a donc clairement mis en lumière le fait qu’il ne s’agissait aucunement d’une directive d’easyJet. L’incident du vol Glasgow-Londres était donc uniquement le fait de quelques employés un peu trop zélés.

Alors si vous êtes effectivement libre de critiquer une marque sur les réseaux sociaux (tant que cela ne tombe pas dans la diffamation), il ne faut pas oublier que cela peut tout de même avoir des conséquences négatives quand les employés directement face à vous ont connaissance de ces messages.

(Source 1 ; 2 )

Valentin-Pringuay

Rédacteur & Consultant chez Presse-Citron

Passionné par l’écosystème start-ups français et par les coulisses du web. En charge du Business development de Presse-Citron.

Comment valoriser son expertise et son image avec une curation sur Scoop.it ? – Mon Habitat Web, le spécialiste de vos réseaux sociaux

 

Clipped from: http://www.mon-habitat-web.com/2013/02/17/comment-valoriser-son-expertise-et-son-image-avec-une-curation-sur-scoop-it/

Comment valoriser son expertise et son image avec une curation sur Scoop.it ?

réseaux · sociaux · curation · scoop-it · SMO

Et si la curation était la meilleure façon pour votre entreprise de valoriser son expertise ? Cette affirmation aurait pu passer pour loufoque, il y a encore quelques années. Mais les temps ont changé et de nombreux outils ont fait leur apparition sur le web pour vous aider à vous lancer dans cette tendance barbare et contreversée : la curation .

Alors certes, le blog reste le meilleur outil pour mettre en avant ses compétences et ses connaissances dans son domaine d’activité. Cependant, bloguer prend beaucoup de temps alors que le web regorge de professionnels qui partagent dans le même domaine que le vôtre, soit sur des sites d’actualités, des blogs et même les réseaux sociaux.

Ainsi pourquoi ne pas en profiter pour sélectionner le meilleur de ces infos et les diffuser sur un support de curation ? Scoop.it est certainement le meilleur outil pour y parvenir. Il permet à la fois de réaliser une veille, de publier les meilleurs articles et de les partager sur de nombreux réseaux sociaux. Son succès en fait d’ailleurs un support incontournable.

Pour vous, professionnel, la curation présente de nombreux avantages :

  • montrer que vous veillez sur votre profession
  • en faire profiter votre personnel
  • échanger avec une communauté
  • partager facilement ces informations sur les réseaux

Pour autant, la curation n’est pas une mission des plus faciles. Il ne suffit pas seulement de publier les premiers articles qui apparaissent dans votre timeline. Oui, ça demande un vrai travail. D’abord parce que ces outils ne sont pas encore assez performants pour vous proposer suffisamment d’articles de qualité. Pour ma part, je n’en tire pas plus de 10% des articles postés . Ma veille parallèle (sur twitter et mes différents outils ) est le plus gros de ma sélection. Ce qui demande quasiment 1/3 de mon temps de travail quotidien. Ce n’est pas négligeable ! Ensuite, il faut faire une fine sélection des articles que vous allez diffuser. En effet, il est primordial de faire un tri, une sélection qui doit privilégier la qualité des contenus.

A l’instar du Klout ou du PageRank , Scoop.it a mis en place un algorithme de scoring qui permet d’évaluer la qualité des topics. Actuellement, les meilleurs Scoopit score oscillent autour de 92. Atteindre 90 est déjà un sacerdoce pour beaucoup. Et c’est surtout le bon moyen de se faire repérer ou de se distinguer des autres topics du même domaine.

Voici quelques conseils pour améliorer votre scoopit score :

1/ Réaliser sa propre veille

Comme je vous l’indique plus haut, la sélection proposée par l’outil scoop.it n’est pas forcément pertinente. A vous donc de mettre en place votre système de veille sur twitter, en repérant des sites d’actualités (les RSS peuvent être ajouté dans le « curate ») et sur des outils tels que Alerti ou Mention . Vous améliorerez ainsi la qualité de vos publications.

2/ Travailler les titres des posts publiés.

En effet, nombre des éditeurs d’articles ne sont pas des SEO et priviligient l’impact du titre plus que leur référencement. Or, le scoop.it score prend en compte les mots clés référencés par les principaux moteurs de recherche. Pensez ainsi à ajouter quelques mots clés dans le titre de l’article, entre […] par exemple.

3/ Faire une sélection drastique des articles publiés

La pertinence des articles par rapport au thème de votre topic va faire de vous une référence auprès de votre communauté. Ces articles seront donc d’autant plus « rescoopé ». Un élément majeur dans l’algorithme du scoop.it score.

4/ Privilégier la qualité à la quantité

Plus vous allez poster et moins vous aurez de chance d’être vu par vos abonnés. Il faut donc moins publier, tout en privilégiant la qualité, et surtout à espace régulier : tôt le matin (ou tard le soir), pour être dans la newsletter, et deux à trois dans la journée (1 à 2 scoops, pas plus).

5/ Rescooper avec parcimonie

Il est bon de temps à autre, de rescooper les articles d’autres topics. En effet, ça va être aussi un moyen de vous faire connaître auprès de vos pairs. Et ainsi, obtenir encore plus de rescoop. Par contre, à l’inverse, trop rescooper ne valorise pas le travail du scoopeur et « dépersonnalise » le topic.

6/ Apporter du soin à la présentation

Quoi de plus désagréable qu’un site mal agencé, sans cohérence de présentation avec une image de fond qui dérange la vision. Et bien, c’est pareil sur Scoop.it. L’outil permet notamment de changer l’image d’illustration, de la positionner de différentes façon et même de personnaliser le texte (l’ajustement est disponible en version pro notamment). Soyez cohérent dans cette présentation !

7/ Eviter les posts trop courts

Eviter ainsi de couper trop courts les articles. Il faut donner envie d’en savoir plus. Inversement, pomper une trop grande partie de l’article original est un manque total de respect pour l’auteur. Je conseille ainsi de ne pas dépasser le 1/3 de l’article original, sauf si l’article est vraiment long. Les 5 premières lignes doivent suffire pour susciter l’envie de lire l’article.

8/ Ajouter une annotation personnelle

Depuis la dernière version de scoop.it [Eng], un espace a été ajouté pour permettre à tous les scoopeurs d’ajouter un commentaire à l’article posté. C’est le bon moyen d’y apporter votre expertise et votre critique (bonne ou mauvaise) de l’article. Attention, à ne pas faire à tous les posts car ça peut agacer certains scoopeurs et les freiner à rescooper !

Avec ces quelques éléments, vous devriez pouvoir, d’une part, apporter une plus-value non négligeable dans votre secteur d’activité et d’autre part améliorer votre positionnement au sein de votre communauté.

N’hésitez pas à apporter vos commentaires et retours d’expérience ci-dessous …

GeneraTweet – Un nouvel outil pour partager vos articles sur Twitter !

Clipped from: http://www.mycommunitymanager.fr/generatweet-un-nouvel-outil-pour-partager-vos-articles-sur-twitter/

GeneraTweet – Un nouvel outil pour partager vos articles sur Twitter !

Depuis une semaine, le New York Times teste une mécanique de partage totalement innovante. Alors que le partage « classique » d’une page mentionne son titre, son URL et éventuellement le nom de l’auteur ou du site, il est maintenant possible de partager directement un extrait d’article en cliquant dessus

.
Cela permet de faire un focus sur une phrase importante, une citation, une conclusion…

Nous allons voir dans cet article quels sont les résultats de ce test et comment faire la même chose sur votre blog/site.

Le New York Times a intégré cette fonctionnalité à un article publié le 22 août sur les coulisses du Saturday Night Live, émission phare du PAF américain. Vous pouvez le consulter en cliquant ici

Le fonctionnement est très simple. Comme vous pouvez le voir dans le screen suivant, il y a une des phrases qui est surlignée et suivie du logo Twitter.

Lorsque le lecteur clique sur cette phrase, une fenêtre de partage Twitter apparaît, lui offrant ainsi la possibilité de partager la phrase en question : la citation remplace le titre, on retrouve le nom de l’auteur et enfin le lien vers l’article.

 

Comment réagissent les internautes à cette nouvelle fonctionnalité ? Nous n’avons pas encore de retours officiels. Ceci dit, l’outil d’analyse Topsy montre que l’article a été tweeté 11 fois plus que la moyenne des 500 articles du NYT partagés le mois dernier.

Pour François Kermoal , directeur de la rédaction de l’Entreprise , « c’est un plus indéniable, une manière nouvelle de scénariser l’information» « Nous sommes encore à la préhistoire. En termes de formats des articles, on est encore sur des modèles ultra classiques inspirés des médias papier (titre/chapeau/article). »

Les journalistes veulent être lus. Ce qui compte au fond, c’est qu’ils trouvent leurs lecteurs, mais surtout, que ces lecteurs aillent jusqu’au bout des articles !

(source )

Comment ca marche ?

L’agence Atchik-services à mis en place une solution gratuite pour faire la même chose sur votre blog/site ! Lien vers l’outil


Il suffit de saisir au minimum la citation et l’URL de l’article à partager puis de cliquer sur le bouton « GÉNÉRER ». L’outil génère le code HTML et CSS à intégrer dans votre site et vous aide à l’intégration en précisant que :

  • Le code HTML est à mettre dans le body du site web ou bien directement dans votre article via l’éditeur de votre CMS préféré
  • Le code CSS est à mettre dans les feuilles de style de votre site web (à la fin du fichier style.css pour Word press par exemple, accessible via Apparence->Editeur)

Et le tour est joué !

 

Merci à eux !

Lien vers l’outil

A propos de l’auteur

Djivan Minassian
Après avoir exercé 2 ans en agence puis 3 ans en tant que freelance, j’ai créé Spitak en 2012, une agence spécialisée en communication digitale et community management.En 2010, j’ai crée « My Community Manager » constitué d’un blog collaboratif de 45 personnes, d’un forum, d’une plateforme de recrutement spécialisée et d’événements de networking.. Le site attire aujourd’hui plus de 65 000 visiteurs uniques par mois avec des articles de fond et des analyses sur la communication et le marketing en ligne, le community management, l’évolution des réseaux sociaux et du comportement des internautes.

6 commentaires »

« NetPublic » Méthodologie communication et marketing sur les réseaux sociaux en 14 étapes (infographie)

La société Euklide, éditrice de sites Internet, publie une infographie relative à la méthodologie de projet sur les médias sociaux : guide du marketing et de la communication sur les réseaux sociaux en 14 étapes. Cette gestion de projet présentée en une image est une traduction (sous licencre Creative Commons) d’un schéma publié en anglais par l’agence GetIt Comms.

14 étapes pour gérer un projet de présence sur les réseaux sociaux

L’infographie reprend les éléments clés de la démarche de projet d’une stratégie de présence sur les médias sociaux que ce soit pour des associations, petites et moyennes entreprises, institutions, organismes consulaires ou démarche individuelle (dans le cadre d’une recherche d’emploi ou d’affaires par exemple).

1. Déterminez vos objectifs
2. Où se trouvent vos cibles ?
3. Qui sont les influenceurs ?
4. Partagez les responsabilités
5. Créer les différents comptes
6. Etablir la stratégie de contenu
7. Evaluez les métriques à considérer
8. Personnalisez vos comptes
9. Etablir les règles de l’engagement
10. Développez une charte liée aux réseaux-sociaux
11. Publiez le contenu et surveillez les retours
12. Mesurez l’impact de votre présence
13. Contrôlez la puissance de votre communauté
14. Gérez

(Cliquer sur l’image ci-dessous pour l’agrandir)


 

 

Nouveau ! Votre page entreprise sur Pinterest

Depuis quelques jours, Pinterest propose à ces utilisateurs professionnels de passer en profil « business ». Avec ce nouveau format, Pinterest montre sa volonté de se rapprocher des marques, et de les aider à utiliser la plateforme de manière optimale.

Pour voir plus en détails cette nouveauté cliquez ici