Les autres avantages des réseaux sociaux pour le référencement

Comme l’a expliqué de manière tout à fait explicite mon ami Nicolas la semaine dernière, l’usage desréseaux sociaux à titre professionnel n’est pas réservé qu’aux grands groupes possédant un service marketing. S’il est vrai qu’il est souvent plus compliqué pour une PME ou une PMI de tirer profit de Facebook ou de Twitter, les plus petites structures peuvent, et dans certains cas doivent, communiquer à travers ces réseaux pour soigner leur image de marque, accroître leur notoriété et bien évidemment gérer leur relation client quand la situation l’exige. Mais si j’ai décidé d’aborder à mon tour cette problématique, vous vous doutez bien que ce n’est pas pour paraphraser ce qui a déjà été dit !

Outre les motivations d’ordre purement social qui peuvent pousser une entreprise ou une marque à recourir aux réseaux sociaux, il en existe d’autres qui à l’instar du référencement deviennent de plus en plus récurrentes. C’est pourquoi j’ai décidé de revenir aujourd’hui sur certaines pratiques relatives à l’utilisation des réseaux sociaux qui à défaut de permettre d’acquérir des milliers de fans contribueront àaméliorer la visibilité d’un site dans les moteurs de recherche. Evidemment, ces seules pratiques ne suffiront pas pour atteindre les premières positions des SERPs mais elles présentent le double avantage d’être bénéfiques sur le plan du SEO et de ne pas demander trop de temps. Il aurait donc été dommage de s’en priver…

1 réseau = 1 backlink (au moins)

Nul besoin de sortir de Polytechnique pour déchiffrer cette équation ô combien complexe. Et oui, de nos jours, les réseaux sociaux offrent l’opportunité à leurs membres de créer des pages professionnelles sur lesquelles il est possible de mentionner et/ou de faire valider son site. Des pages qui désormais sont indexées dans les moteurs de recherche comme Google, ce qui permet dès lors de bénéficier d’un, voir parfois de plusieurs backlinks. Des backlinks qui plus est de qualité étant donné la très grande popularité dont jouissent les réseaux sociaux. Si toutefois vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite donc à vous rendre sur Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram (pour ne citer qu’eux) afin d’aller chercher du lien. Fouinez ensuite dans les paramètres de configuration pour trouver où renseigner l’URL de votre site.

Les autres avantages des réseaux sociaux pour le référencement

Gagner en visibilité

En prenant 5 minutes pour inscrire votre entreprise où la marque pour laquelle vous évoluez sur différents réseaux sociaux, vous augmenterez indéniablement votre visibilité dans les moteurs de recherche. En tant que bon référenceur, vous n’êtes pas sans savoir que Google teste depuis quelques temps des SERPs à sept résultats, en particulier dans le cadre de requêtes pour lesquelles les réponses semblent évidentes. Il est donc plus que jamais prépondérant d’être positionné stratégiquement si vous souhaitez générer un maximum de trafic. En procédant de la sorte, vous aurez de fortes chances de concrétiser cet objectif dans la mesure où les profils sociaux sont généralement très bien classés. Veillez toutefois à leur donner un nom correspondant à celui de votre site, non seulement car cela ne fonctionnerait pas avec des mots-clés, mais aussi parce que les réseaux sociaux ont avant tout une vocation sociale, leur intérêt pour le SEO n’étant que secondaire.

Profiter des signaux sociaux

Avec l’expérience que vous commencez à accumuler, vous avez compris que Matt Cutts n’était pas toujours dans le vrai. Vous continuez par conséquent à miser sur les backlinks pour améliorer le positionnement de vos sites et vous avez raison. Cependant, vous êtes un peu pressé et vous avez envie que le Big G les indexe plus rapidement pour prouver à vos clients ou à votre supérieur que votre travail est efficace. Le problème, c’est que vous ne savez pas comment vous y prendre. Et bien une nouvelle fois, les réseaux sociaux vont pouvoir vous aider. Google prend effectivement en compte ce qu’on appelle les signaux sociaux, c’est-à-dire les likestweetsretweets et autres +1 attribués à une page. Plus celle-ci va en accumuler, moins les robots vont mettre de temps pour l’indexer. D’autre part, on sait désormais que les réseaux sociaux ont un impact direct sur le référencement puisqu’ils influent de manière conséquente la façon dont un site va rankerAntonin Delfino en parle d’ailleurs sur son blogsuite à sa participation au concours SEO Sentimencho.

En guise de conclusion, je rappellerai que peu importe les raisons qui vous amènent à recourir aux réseaux sociaux, que ce soit dans un cadre social ou dans le dessein éventuel d’optimiser votre référencement, vous serez quoi qu’il arrive exposé aux internautes et à leur pouvoir de parole. L’idéal pour tirer profit de ces avantages est donc d’avoir un minimum de connaissances en community management ou tout simplement un community manager à sa disposition.

Vous aimerez sans doute lire :
Publicités

Comment optimiser son référencement et améliorer sa visibilité grâce à Google Plus ?

Google a beau être le numéro un des moteurs de recherche et derrière le système d’exploitation mobile le plus utilisé au monde, tous ses projets ne se soldent pas pour autant par des succès. Quand certains furent abandonnés en cours de route, d’autres peinent toujours à faire l’unanimité, à l’instar de Google Plus, qui après plus d’un an de lancement, est tout sauf une réussite. Bien que le réseau social lancé en juin 2011 par la firme de Moutain View compte tout de même plus de 400 millions d’utilisateurs, on estime effectivement que seul un quart d’entre eux serait actif. Dès lors, quoi de plus normal que de se demander à quoi il peut bien servir si ce n’est à améliorer le référencement ?

Et oui, malgré tous ses efforts pour faire de son réseau social un digne concurrent de Facebook, Google reste pour l’heure majoritairement connu pour son emprise sur le secteur de la recherche. Difficile donc de croire que Google Plus n’aurait aucun impact sur le référencement contrairement à ce que Matt Cutts essaye de nous faire croire. Quoi qu’il en soit, ce dont nous sommes certains aujourd’hui, c’est que le réseau inauguré il y a maintenant plus de 18 mois joue un rôle non négligeable en matière de visibilité. Google Plus peut en effet vous permettre d’accroître votre visibilité dans le moteur de recherche de Google. Pour cela, il vous faudra respecter la méthodologie suivante :

Intégrez votre page Google Plus dans les SERPs

Comme la plupart des référenceurs, vous vous êtes créé un compte sur Google afin de pouvoir suivre les sites dont vous avez la charge à la fois grâce aux Outils pour les webmasters et Google Analytics. La marche à suivre pour associer votre page Google Plus auxdits sites n’en sera par conséquent que simplifiée. Une fois logué, rendez-vous sur la page suivante pour configurer votre profil. Renseignez-y les différentes informations demandées lors de chaque étape. A noter que vous aurez la possibilité de les modifier par la suite. Pour débuter le processus de création d’une page Google Plus, cliquez sur l’onglet « Plus » situé dans le menu à gauche du flux d’actualités puis sur « Page » et enfin « Créer une page » via le bouton en haut à droite du cadre principal. Aussitôt votre page créée, allez dans la section « Infos » de celle-ci et cliquez sur « Associer le site web ».

 

Collez alors le lien hypertexte qui vous sera transmis sur la page d’accueil du site concerné et finalisez la démarche en cliquant sur « Tester le site Web ». On ne sait pas encore exactement quels critères il faut remplir pour que Google indexe puis affiche la page Google Plus d’un site dans les SERPs mais il se pourrait qu’il faille entretenir un rythme de publication régulier. Dans tous les cas, vous devrez vous armer de patience avant qu’il prenne en compte les changements opérés.

 

Ajoutez votre photo de profil aux résultats organiques

Sur le même principe que pour une page, Google Plus vous offre l’opportunité de lier votre profil à un site dont vous êtes l’auteur. Là encore, rien de bien sorcier. Vous avez juste à vous connecter sur le réseau pour compléter le champ « Egalement auteur de ». Pour y accéder, cliquez sur « Profil » puis « Modifier mon profil ».

 

Une fois vos informations dûment renseignées, vous devrez coller le lien suivant sur votre site en prenant soin de modifier les numéros faisant référence à la page Google Plus de Polynet par ceux de la votre.

<a href= »https://plus.google.com/109142903625324029801?rel=author »>Lien vers votre page Google Plus</a>

Grâce à ces deux astuces, vous pourrez faire en sorte que Google affiche votre page Google Plus lors d’une recherche sur le nom de votre site et votre photo de profil dès que celui-ci ressortira dans les SERPs, ce qui est d’autant plus intéressant que seulement 4 ou 7 résultats sont désormais parfois affichés.

Profitez des signaux sociaux émis par les +1

Matt Cutts a affirmé que les +1 attribués à une page n’influençaient en rien son positionnement dans les résultats de recherche. Qu’à cela ne tienne, je reste convaincu qu’ils peuvent avoir un intérêt certain pour le SEO dans la mesure où ils font partie intégrante des signaux sociaux interprétés par le moteur. A ce titre, ils permettent d’accélérer le processus d’indexation d’une page et donc de ses liens, un peu à la manière des sites de ping longtemps utilisés par les référenceurs.

Les critères d’optimisation du référencement en 2012

Si l’on pouvait représenter de façon imagée ce qu’est le référencement, et plus particulièrement ce qu’on appelle désormais le SEO, la comparaison à un puzzle serait sans nul doute la plus pertinente. Tel un assemblage de multiples pièces à la fois différentes et complémentaires, le référencement nécessite effectivement une multitude de pratiques qui ne peuvent permettre d’atteindre un résultat final de qualité que si elles sont combinées efficacement. Sans revenir sur ces pratiques proprement dites, on rappellera que toute stratégie SEO quelle qu’elle soit passe en effet obligatoirement par plusieurs phases parmi lesquelles la définition des mots-clés, l’optimisation des balises METAs, la rédaction de contenu et la création de backlinks jouent un rôle prépondérant. Autant d’étapes par lesquelles tout référenceur se doit de passer s’il veut améliorer ses positions et générer du trafic de qualité.

Mais depuis quelques temps, le respect de ces fondamentaux n’est plus suffisant pour parvenir à améliorer sa visibilité dans les moteurs de recherche. Google, qui rappelons-le détient en France près de 90% de parts de marché, fait régulièrement évoluer son algorithme de façon à pouvoir proposer à ses utilisateurs des résultats toujours plus qualitatifs et surtout, personnalisés. Dans cette optique, il prend de plus en plus en compte les réseaux sociaux, ce que ce soit le plus connu d’entre eux, Facebook, ou encore Twitter et sa propre plateforme de partage de vidéos, YouTube. Bien que l’on ne sache pas précisément à quel degré il les intègre, ce que l’on est sûr en revanche, c’est que les réseaux sociaux jouent un rôle important dans le référencement d’aujourd’hui et que par conséquent, l’intérêt d’y recourir dépasse de loin le seul cadre social.

Face à ce constat, il peut s’avérer utile, voir même très utile, de synthétiser sous forme de schéma l’ensemble des critères à optimiser. C’est la tâche ô combien complexe que s’est chargée de réaliser l’agence Vayu Media. Celle-ci a en effet partagé sur son blog une infographie particulièrement explicite qui présente de bien belle manière ce qu’elle a tout simplement appelé le Puzzle du SEO.

Utiliser l’image SEO pour générer du trafic

Comment optimiser une image pour les moteurs de recherche? Image SEO est assez simple parce que les moteurs de recherche ne peuvent pas voir les images comme nous le faisons, l’efficacité de votre référencement images repose sur la façon dont vous pouvez décrire une image.

Le nom du fichier image réelle est le facteur le plus important lors de l’optimisation de vos images. Nommer la photo correctement et non : 233432.jpg plutôt fleur-rose.jpg (si la photo concerne une fleur rose par exemple). Conseil utiliser le « – » et non le « _ » pour les espaces.

Le texte ALT image a été conçue pour les lecteurs d’écran qui dictent le contenu à des déficients visuels. Bien qu’il n’a pas été conçu pour le référencement, la balise ALT est également un facteur pour un référencement. Comme le nom de l’image, ce n’est pas une chirurgie du cerveau. Ne pas overthink. Utilisez l’attribut alt texte Pour mieux décrire l’image: plus de détails. Ne pas dépasser 5 mots.

Légende : Décrire la photo en légende au lieu de se baser sur d’autres aspects qui ne concernent pas directement la photo (lieu, température, …)

Taille de l’image : Utilisez des taille moyenne, c’est à dire entre 100 et 500 pixels.